facebook

Voix:  DE | FR | NL

Homélie du 24 ème dimanche B

11.09.2021

L’Eglise célèbre en ce jour, le 24ème dimanche de l’année liturgique B. L’Evangile aborde la question de l’identité de Jésus. En posant la question à ses disciples, Jésus nous pose aussi cette question sur son identité. Étant disciples, nous devons répondre chacun selon ses connaissances. Nous voyons bien la difficulté des Apôtres à répondre à cette question qui semble pourtant facile. Pour les gens qui suis-je ? Loin d’être une question simple, l’interrogation de Jésus est profonde et scrute notre vie de foi.

Père Hervé Andongui, CSSp

Père Hervé Andongui, CSSp

L’Esprit Saint nous aide à comprendre ce que Dieu attend de nous

Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. ». Il nous faut répondre aussi d’une manière claire. Quelle idée nous nous faisons de Dieu ? La Bible nous donne déjà des éléments sur Dieu. Alors comment pouvons-nous répondre à la question que Jésus nous pose ? La Bible nous parle de la vie de Jésus et nous avons aussi des expériences personnelles avec lui. Notre vie de foi nous permet de reconnaître en Jésus l’envoyé de Dieu. Il est le Messie de Dieu. Nous savons que Jésus a fait marcher le boiteux, il a guéri l’aveugle. Ceux qui étaient dans la tristesse, l’angoisse et la souffrance ont retrouvé l’espérance d’un secours. Jésus a accompli cette Parole, il a libéré les souffrants, il les a délivrés de la maladie. Il a relevé l’enfant de la mort, il est descendu jusque dans nos enfers pour nous arracher des racines du mal. A la question de Jésus, les Apôtres n’ont pas de réponse unifiée, car la réponse finale à cette question est l’identité du Messie et l’identité même de Dieu . Malgré les apparences et la diversité des réponses, une force mystérieuse est à l’œuvre. Nous n’approchons de cette réponse qu' en mourant à notre vision ancienne des choses et des personnes, qu'en nous laissant continuellement transformer par la vie. « Si quelqu’un veut garder sa vie intacte, dit Jésus, il finira par la perdre. Celui qui accepte de mourir à sa vie actuelle à cause de moi et de l’Evangile, celui-là connaîtra la libération. » Ce que l’Evangile de ce jour nous dit d’extraordinaire, c’est que nous arriverons tous à cette connaissance à laquelle Jésus veut que nous accédions. Il nous suffit de laisser la vie nous transformer, jour après jour, pour connaître la libération. C’est Jésus qui nous libère de tous les maux qui nous empêchent de bénéficier des grâces de Dieu. Et c’est l’Esprit Saint qui nous aide à comprendre ce que Dieu attend de nous. Cet Esprit nous conduit à la connaissance parfaite du Fils de l’homme.

Jésus nous montre un chemin qui passe par la croix

Jésus les interrogea de nouveau : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prend la parole et répond : « Tu es le Messie. » Il leur défendit alors vivement de parler de lui à personne. Et, pour la première fois, il leur enseigna qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite. La réponse que Pierre donne est une réponse percutante qui semble tellement meilleure : « Tu es le Christ, le Oint de Dieu ou Messie. ». Avec l’aide de l’Esprit Saint, Pierre donne l’identité de Jésus. Nous nous inscrivons dans cette réponse de Pierre pour aussi dire à Jésus : tu es le Messie de Dieu. Aujourd’hui, la même question nous est posée à tous : qui est Jésus pour nous ? Beaucoup voient en lui, un homme généreux, un sage, un homme qui a fait beaucoup de miracles. En fait, on ne sait pas trop ; la plupart ne sont pas certains de sa véritable identité. Comme les disciples, nous avons besoin d’apprendre à écouter Jésus. Lui seul peut nous faire découvrir quelle est sa mission de Messie et comment il peut nous libérer et nous redonner vie. En nous révélant sa mission, Jésus nous montre un chemin exigeant et difficile. C’est un chemin qui passe par la croix. Mettre notre foi en lui, c’est marcher à sa suite.

auteur: Père Hervé Andongui, CSSp

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS