facebook

Voix:  DE | FR | NL

Homélie du 13ème dimanche « A »

28.06.2020

Aujourd’hui, Jésus attire notre attention sur l’amour vrai et exigeant. Il utilise un langage assez fort pour nous persuader car il veut nous orienter vers l’amour authentique, désintéressé qui trouve sa source en Dieu.

Celui qui aime Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de tout son esprit est capable d’aimer son prochain comme soi-même. Cela voudrait dire que celui qui n’a pas expérimenté l’amour de Dieu ne peut pas vivre dans l’amour à la manière de Dieu. C’est dans ce contexte que l’on peut saisir les paroles fortes et exigeantes de la part de Jésus : » Qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ». En effet, Jésus ne banalise pas l’amour que nous avons envers nos parents ou nos proches. Au contraire, il veut que notre amour envers nos proches et envers tout homme trouve son fondement dans l’amour suprême de Dieu. Il nous montre qu’il n’y a pas d’amour vrai, sincère, sans un choix exigeant. L’homme reste au cœur même de l’amour. Donc, on ne peut pas aimer les choses de ce monde ou les biens matériels plus que Dieu.

Dans les paroles exigeantes de Jésus, nous y trouvons des éléments comme l’accueil, l’attachement à Jésus et notre place comme missionnaire du Christ. Aimer le Christ et le préférer à tout ne signifie pas que nous ne devons plus aimer nos proches ou nos parents. Mais c’est seulement cet amour total au Christ qui nous donnera la force d’aimer tout homme à l’image de Dieu.

Jésus aborde aussi la question de l’accueil qui occupe une place de choix dans notre vie chrétienne. C’est aussi par la qualité de notre accueil que nous témoignons de notre foi en Jésus Christ. En effet, Jésus nous invite à l’accueil des autres avec amour et avec joie. Le pauvre, l’inconnu qui sollicite notre attention ou notre aide a non seulement besoin d’une réponse positive de notre part mais aussi de notre sourire pour le mettre en confiance. C’est dans l’accueil que nous allons rencontrer le Seigneur Jésus chez nous. L’accueil nous permet de rencontrer les gens. C’est un temps de partage, un temps de découverte de l’autre. L’accueil nous permet de communier aux joies et peines de l’autre. Donc dans l’accueil, le luxe ou la quantité ne compte pas mais plutôt la qualité de notre accueil à travers notre sourire ou des gestes simples. On pourra dire que c’est par la qualité de l’accueil que nous serons reconnus comme de vrais disciples de Jésus. Déjà dans la première lecture, nous avons un bel exemple des fruits de l’accueil. Cette femme de Sunan a reçu la grâce de la maternité à cause de son cœur et de son hospitalité envers le prophète Elisée. Dans la deuxième lecture, saint Paul Apôtre nous parle de notre baptême, du jour de notre naissance spirituelle en Christ. Par le baptême nous avons été accueillis dans la grande famille des enfants de Dieu. Nous avons été plongés dans les eaux qui symbolisent l’amour même de Dieu dans le Fils et dans le Saint Esprit. Demandons au Seigneur de nous garder unis au Christ à jamais et qu’il fasse de nous de vrais missionnaires de sa parole.

auteur: Père Hervé Andongui, CSSp, Unité Pastorale d’Anderlecht

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS