facebook

Voix:  DE | FR | NL

5e DIMANCHE ORDINAIRE, « A »

09.02.2020

Thème : sel de la terre et lumière du monde

La 1ère lecture tirée d'Isaïe 58, 7-10 invite le peuple au partage (celui qui donne au malheureux est une lumière). Pour les exilés revenus de Babylone à Jérusalem, leur situation sociale reste précaire et préoccupante. Le temple et les remparts de la ville gisent à terre. Malgré les prières et les jeûnes de la part du peuple, la situation semble rester précaire. Le peuple a l’impression que Dieu ne réagit pas ; et les ténèbres persistent. Alors la question qui se pose est la suivante : que valent nos prières quand l’égoïsme entretien l’injustice sociale et la précarité entre dans le peuple ? Il faut des actes concrets pour que Dieu réagisse aux prières du peuple. En effet, nourrir les affamés, accueillir les sans- abris et subvenir aux besoins des pauvres et être attentionné aux autres, tel est le message que la 1ère lecture nous lance.

Père Hervé Andongui, CSSp

Père Hervé Andongui, CSSp, missionnaire spiritain en Belgique
Paroisse Notre Dame de l'Assomption à Anderlecht/ Bruxelles

Dans la 2e lecture, Saint Paul apôtre, en guise de sagesse, annonce un messie crucifié. Paul se sert de son propre témoignage pour annoncer la bonne nouvelle à la communauté de Corinthe et par eux, il s’adresse à nous aujourd’hui. Paul ne cherche pas à faire écran à la puissance de Jésus, Messie crucifié. Il ne compte que sur l’Esprit Saint et la puissance de Jésus pour aider les corinthiens à un changement radical de vie.

Cependant, dans l’évangile, nous avons la conclusion du « serment sur la montagne », autrement dit « les béatitudes », Matthieu 5, 1-12. Aux versets 13 à 16, l’évangéliste ajoute trois images qu’il tient de la tradition : le sel, la lumière et la lampe. C’est la responsabilité, la mission qui incombe à tous les chrétiens désireux d’appartenir au Royaume des cieux. C’est notre mission comme chrétiens de donner un sens, un goût à ce monde en difficulté. En effet, le sens de la métaphore du sel qu’évoque Jésus dans l’évangile est énigmatique, non pas son application dans notre vie quotidienne ; car le sel joue un rôle crucial dans la cuisson des aliments en donnant de la saveur à la nourriture. Aussi, le sel sert énormément à la conservation de la nourriture. Grâce au sel, certains aliments ne se décomposent pas. Rappelons-nous l’utilisation du sel dans la fabrication du poisson salé en Afrique particulièrement en République du Congo et en RDC, le « Makayabu". Les deux autres images que Jésus donne sont aussi Symboliques et très importantes dans notre vie chrétienne. Il s’agit de la lumière du monde et la lampe de la mission.

En réalité l’image de la lumière du monde qui est propre à Matthieu renvoie à la vocation de Jérusalem, ville-lumière placée sur la montagne pour attirer les peuples vers Dieu (Isaïe 60) et à la vocation d’Israël, le serviteur « lumière des nations » (Isaïe 42,6). Néanmoins, Jésus applique toutes ces images à chacun de nous comme disciple à sa suite. Par-là, il fait allusion aussi à la communauté paroissiale lorsqu’il dit « vous êtes ». Le chrétien n’est donc pas un être isolé car notre témoignage personnel doit prendre sens dans le témoignage communautaire. Cette lumineuse attirance est un devoir pour chaque fidèle. Pour terminer, Jésus nous invite tous au témoignage de vie pour être de bons chrétiens.

auteur: Père Hervé Andongui, CSSp

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS