facebook

Voix:  DE | FR | NL

2ème Dimanche de Careme

07.03.2020

La première lecture nous parle du chemin d’Abraham, un homme de foi, qui se laisse séduire par Dieu. Aujourd’hui, grâce à son obéissance à Dieu, Abraham est devenu, par sa foi, le père des croyants, le père de l’humanité dans la foi. En effet, dans l’Evangile de la transfiguration, Dieu le père nous montre en jésus ce qu’il avait promis à notre père Abraham.

Père Hervé Andongui, C.S.Sp, Missionnaire spiritain en Belgique, Paroisse Notre Dame de l'Assomption/ anderlecht-Bruxelles

Père Hervé Andongui, C.S.Sp, Missionnaire spiritain en Belgique,
Paroisse Notre Dame de l'Assomption/ anderlecht-Bruxelles

La première lecture nous parle du chemin d’Abraham, un homme de foi, qui se laisse séduire par Dieu. Aujourd’hui, grâce à son obéissance à Dieu, Abraham est devenu, par sa foi, le père des croyants, le père de l’humanité dans la foi. Il a été appelé à tout quitter pour aller vers une terre inconnue. Il s’est rendu disponible pour répondre à cet appel de Dieu. Il ne s’agit pas seulement d’un déplacement géographique par un voyage mais c’est aussi un itinéraire spirituel qu’il accepte pour cheminer avec Dieu. C’était une relation nouvelle avec Dieu. La vocation d’Abraham nous montre comment Dieu est miséricordieux et bon : « Je bénirai en toi toute les nations de la terre ». Le récit de la vie d’Abraham est une illustration de l’invitation de chacun de nous par Dieu à collaborer avec lui pour notre salut. En disant oui à Dieu, Abraham nous engage dans cette aventure avec Dieu ; une aventure qui nous conduit à la rencontre de jésus. La foi révèle sa lumière lorsque nous mettons notre confiance en Dieu à l’exemple d’Abraham.

En effet, dans l’Evangile de la transfiguration, Dieu le père nous montre en jésus ce qu’il avait promis à notre père Abraham. Comme chrétien, nous somme en route vers le pays de la gloire de Dieu manifestée dans la personne du Christ. C’est en Jésus que nous sommes appelés à demeurer ; et c’est dans cette joie de la glorification du Seigneur que Pierre désire monter trois tentes. Malheureusement, c’est tôt pour le faire ; car le temps n’est pas encore accompli et le fils de Dieu n’a pas encore affronté l’épreuve de la passion qui le conduira à la mort sur le bois de la croix, puis à la résurrection d’entre les morts. Après Abraham, il y’avait encore un chemin de croix à parcourir. Ce sera le chemin de la passion avec Jésus. Il se transfigure dans la prière lorsqu’il invoque son père. Il est dans la contemplation et la confiance totale à son père et notre père. Durant cette contemplation, Jésus accueille le bonheur d’être le Fils bien-aimé du Père, en qui le Père a mis toute sa confiance. La transfiguration de jésus a permis à ses disciples de découvrir en lui le mystère du père. Jésus veut nous dire que la prière est le chemin de la glorification ou le chemin de la transfiguration. Cette prière de Jésus nous fais prendre conscience que le temps de carême est le temps du retour vers le père à travers la prière intense, le partage et la pénitence.

auteur: Père Hervé Andongui, C.S.Sp, Missionnaire spiritain en Belgique, Paroisse Notre Dame de l'Assomption/ anderlecht-Bruxelles

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS