facebook

Voix:  DE | FR | NL

Quand les missionnaires s'enrichissent mutuellement....

31.05.2019

Une souffrance partagée est diminuée de moitié, alors qu'une joie partagée est doublée, dit un Proverbe allemand. C'est dans cette optique que les Spiritains en insertion pastorale en Allemagne se rencontrent deux fois par an.

Confrères spiritains en insertion pastorale en Allemagne.

Confrères spiritains en insertion pastorale en Allemagne.

George Bernard Shaw, lauréat irlandais du prix Nobel de littérature, a dit un jour : "Si nous avons une pomme, vous et moi, et que nous les échangeons, chacun de nous aura encore une pomme. Mais si vous avez une idée, vous et moi, et que nous les échangeons, chacun de nous aura deux idées."

Suivant cette maxime de George Bernard Shaw, les jeunes spiritains qui vivent et travaillent en Allemagne se rencontrent deux fois par an. Ils profitent de l'occasion pour échanger et réfléchir sur leurs expériences, pour s'encourager mutuellement et dessiner des perspectives d'avenir.

Cette année 12 confrères se sont retrouvés du 13 au 16 mai 2019 à Knechtsteden. Les participants à la rencontre venaient de 7 pays différents : Allemagne, Pologne, Nigéria, Kenya, Ghana, Malawi, France et Kenya. C'est la 26ème fois qu'une telle réunion a lieu. Une partie importante de la réunion a été consacrée au partage d'expériences. "Cet échange est vital pour les jeunes confrères qui vivent et travaillent dans une autre culture ", explique le Père Innocent Izunwanne, Supérieur régional des spiritains en Allemagne.

Innocent Izunwanne CSSp

Père Innocent Izunwanne, Supérieur régional des spiritains en Allemagne.

Beaucoup de ces confrères travaillent dans la pastorale paroissiale, d’autres assument des responsabilités dans la région d'Allemagne ou dans la province Europe. D'autres encore sont impliqués dans des projets spiritains en Allemagne, comme la rédaction de la revue Kontinente, la pastorale des jeunes, la Commission Justice et Paix et l'animation communautaire. Les jeunes confrères sont reconnaissants de pouvoir participer activement au projet missionnaire de leur congrégation dans ce pays. Dans leur ministère, ils essayent de faire face aux défis avec énergie et créativité. Ils insufflent une nouvelle vie à leur communauté religieuse et enrichissent ainsi l'Église et la vie ecclésiale en Allemagne.

Le Père Barnabas rend ses célébrations liturgiques vivantes à travers la musique (avec le tam-tam).

Le Père Barnabas rend ses célébrations liturgiques vivantes à travers la musique (avec le tam-tam).

Père Camillus Nwachukwu, curé de la communauté africaine anglophone à Aix-la-Chapelle avec les fidèles.

Père Camillus Nwachukwu, curé de la communauté africaine anglophone à Aix-la-Chapelle avec les fidèles.

Un des temps forts de la rencontre de cette année a été la conférence sur le thème "Nouvelle évangélisation et numérisation". L’intervenant, M. Björn Odendahl, rédacteur en chef du site katholisch.de, a encouragé les participants à trouver des réponses aux questions suivantes : Comment l'Eglise peut-elle atteindre les gens aujourd'hui, surtout les jeunes ? Internet peut-il être un lieu de nouvelle évangélisation ?

L’intervenant, théologien mais aussi journaliste, est très engagé dans les réseaux médiatiques. Pour lui, les réseaux sociaux sont un outil important dans la communication et dans la pastorale d'aujourd'hui. Il est donc indispensable que les acteurs ecclésiaux soient activement présents dans ce monde. Il a invité l’ensemble des participants à ne pas avoir peur de partager leur foi personnelle avec les autres dans le monde numérique d'une manière authentique et donc convaincante. A la fin de son intervention, il a interpelé les spiritains actifs dans le ministère pastoral en Allemagne avec les mots suivants : "Allez sur les écrans et proclamez l'Evangile !

La rencontre s’est terminée avec une sortie à Essen an der Ruhr le mercredi après-midi et un dîner dans un restaurant chinois à Dormagen. Les confrères-participants se réjouissent déjà de la prochaine rencontre qui aura lieu à Broich.

auteur: Père Samuel Mgbecheta, CSSp

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS