facebook

Voix:  DE | FR | NL

Ayons le courage des gestes d’avenir

02.05.2019

Il est vrai que les défis à la mission pour nos deux régions sont multiples et suscitent à la fois espérance et créativité, peur, replis et méfiance. Ces défis nous concernent tous. Et volontiers, je me rappelle les mots du père Libermann qui s’exclamait devant l’ampleur de la tâche qui attendait sa congrégation naissante : « nous sommes tous un tas de pauvres gens ». Oui, c’est bien à partir de cette vulnérabilité que nous sommes sollicités à la suite du Christ comme religieux missionnaire.

P. Michel Huck, CSSp

P. Michel Huck, CSSp, Provincial de la Province Europe.

Chers confrères, chers laïques engagés aux côtés des spiritains, 

Il me revient de vous adresser la parole pour vous signifier mes intentions et pour tracer devant vous le contour d’un programme que nous aurons à réaliser ensemble.

Je vous remercie tout d’abord vivement pour la confiance que vous m’avez donnée pour vivre cette aventure à la suite du Christ avec vous. Dans la foulée, je remercie aussi chaleureusement le père Emeka pour son action forte au service de notre province et de sa croissance remarquable. Si nous pouvons être fiers du chemin parcouru comme province Europe avec deux régions vigoureuses en expériences missionnaires, c’est grâce à ta qualité de service auprès des communautés, des confrères et des églises locales. Compétence et proximité ont distingué ton travail. Sois en remercié de tout cœur.

Le nouveau Provincial avec le Provincial sortant, le père Emeka Nzeadibe, CSSp.

Le nouveau Provincial avec le Provincial sortant, le père Emeka Nzeadibe, CSSp.

La première des choses est que nous n’avons pas à avoir peur de ce chemin ; c’est le chemin de sa sainteté que nous avons à vivre en nous. Constamment nous avons à chercher à correspondre à sa grâce pour que tout entier nous devenions mission. Là est la règle d’or : chacun de nous est mission à la mesure que nous nous laissions transformer et renouveler par l’Esprit Saint. Vivant la sainteté de Dieu en nous, nous devenons « mission » ! Et plus que jamais, nous avons à percevoir la totalité de notre vie comme une mission. L’appel à la sainteté du père Libermann nous ancre profondément en Dieu et rends possible la confiance en nous-mêmes et dans les autres. Toute notre vie devient alors force pour la mission.

La deuxième des choses et que le Conseil élargi nous a rappelé est qu’il nous faut réinvestir dans la vie communautaire, il nous faut apprendre un « vivre ensemble » exigeant et riche en humanité Cette vie communautaire nous ouvre à l’accueil de la diversité et à l’apprentissage patient du dialogue et de la rencontre. Par elle nous sommes invités à dépasser l’individualisme et à rompre le cercle de la peur de l’autre, de l’étranger, des différences… Vécue en vérité, la vie communautaire religieuse nous conduit à nous ouvrir à de nouvelles solidarité avec d’autres et est par la même au service de la fécondité de la mission. « Cor unum et anima una » est plus que jamais de mise et à remettre en pratique entre nous pour la beauté et la grandeur de la mission ! L’Eglise attend de nous ce témoignage.

Treffen der Spiritaner, die in der Provinz Europa arbeiten.

Les Spiritains qui travaillent dans la province d'Europe se rencontrent au monastère de Knechtsteden.

Dans cette même vie de communauté, nous sommes appelés à être des bâtisseurs de ponts de tout genre : bâtisseurs de ponts entre génération, bâtisseurs de ponts entre cultures, bâtisseurs de ponts entre peuples, bâtisseurs de ponts entre religions. La réconciliation est la vertu à développer dans toutes ces entreprises. Cette réconciliation devrait être pour un chacun de nous le fruit d’une expérience de dialogue de vérité et d’humilité qui nous fait découvrir la force du pardon. Plus nous devenons porteurs de ce pardon, plus nous sommes capables de guérir les déchirures en nous et entre nous, entre les peuples souffrant le poids de l’histoire et dans nos sociétés marquées par la violence. La réconciliation doit devenir pour nous le nouveau contenu de nos chemins de fraternité.

Enfin par nos vœux de la vie religieuse nous voulons redire notre disponibilité à aimer et à servir davantage. La pauvreté, la chasteté et l’obéissance nous aident à nous libérer de la tentation d’exercer notre toute puissance sur autrui et à œuvrer pour la dignité de tout être humain, en particulier des plus démunis, des plus exclus. Plus que jamais ce sera dans une vie simple pleine de compassion, de passion amoureuse pour Jésus et pour son évangile que nous aurons une présence vraiment prophétique dans le quotidiens des personnes. Là se situe pour nous le chemin de justice et paix et de la redécouverte de la dignité de la personne. Il s’agit dans tout cela pour nous de vivre un véritable retournement évangélique.

Père Innocent Izunwanne (Supérieur Régional Allemagne), Père Michel Huck (Provincial de la Province Europe) et Père Sooi Augustijns, CSSp (Supérieur Régional de la Belgique)

Père Innocent Izunwanne, CSSp (Supérieur Régional Allemagne), Père Michel Huck, CSSp (Provincial de la Province Europe) et Père Sooi Augustijns, CSSp (Supérieur Régional de la Belgique).

Pour terminer je nous inviterais tous à nous ouvrir comme Libermann à un Dieu qui nous vient toujours à l’improviste. Comme lui, nous sommes invités à percevoir dans les situations difficiles de maladies, de situations parfois sans perspectives d’avenir, les espoirs et les attentes d’une église qui se construit et cherche un nouveau sens. N’ayons pas peur d’inventer de nouvelles manières de vivre le charisme de Claude Poullart des Places et du père François Libermann, nos fondateurs, pour répondre aux appels des gens de notre temps. Ne nous fourvoyons pas dans une répétition du passé, ayons le courage des gestes d’avenir, des gestes qui nous engagent à une mission plus audacieuse.

C’est un appel exigeant, mais c’est la mission exaltante qui nous est proposé à la suite du Christ. Pour cette aventure nous avons besoin de resserrer nos liens et plus que jamais vivre un désir fort à sa suite. Que Dieu et son Esprit Saint nous aide sur ce chemin.

auteur: Père Michel Huck, CSSp (Provincial de la Province Europe)

 
 

Chercher

powered by webEdition CMS